Billet

Beaudouin, constructeur de sciences

Publié le
09 janvier 2018
par Claire Schaefer
Mis à jour le
02 février 2018
Sciences Physiques
Objets scientifiques

Charles Beaudouin, le fabricant de l'électromètre à quadrants présent dans les collections de l'Université de Strasbourg, est né en 1875. Il suivit un apprentissage de mécanicien à Paris et fut diplômé en 1896. S’ensuit alors son service militaire de 32 mois. Pendant cette période, Beaudouin demande à ses frères de lui envoyer de quoi faire des modèles de fonderie dans l’atelier de menuiserie du Fort où il avait été envoyé. Son travail est peu à peu reconnu et il intègre par la suite la 1ère Compagnie d’Ouvriers d’Artillerie, ce qui lui permettra d’obtenir le certificat « d’ouvrier en fer de 1ère classe ». Après son service militaire, il intégrera la vie professionnelle en rejoignant la Maison Breguet, où il travaillera sur des moteurs électriques et sur la construction d’instruments.

En 1900, la France est un pays renommé mondialement pour son instrumentation. Cependant, les demandes des scientifiques sont de plus en plus nombreuses et les constructeurs ne peuvent pas répondre à celles-ci. À la même période, les allemands gagnent en connaissance scientifique. De peur de perdre le marché de l’instrumentation, les artisans réputés et habiles ainsi que de nouveaux entrepreneurs avec de solides connaissances scientifiques se font reconnaître comme constructeurs. C’est dans ce contexte que Charles Beaudouin décide de s’établir comme constructeur d’instruments scientifiques, le 1er juin 1903, sur la montagne de Sainte-Geneviève, 7 rue Blainville. La montagne est alors un lieu où beaucoup de savants et de scientifiques sont installés, ce qui permet de faire tourner la boutique de Beaudouin. Il devient alors un constructeur renommé de la montagne.

Ateliers de l'entreprise Beaudouin

En 1910, Charles Beaudouin fait la rencontre de Henri Godet, un jeune ingénieur. Beaudouin était un excellent mécanicien mais il lui manquait des notions de base en physique et en ingénierie que Godet lui apporta. Il fut le complément scientifique du savoir-faire technique de Charles Beaudouin.

Stand de Beaudouin lors d'une exposition à Paris.

Les premières années de l’entreprises sont tournées vers la construction d’installations mécaniques et électriques et d’instruments scientifiques. La clientèle de Beaudouin est très diversifiée. Il travaille alors pour des laboratoires, des hôpitaux, des spectacles…

Charles Beaudouin se différencie des autres constructeurs grâce aux nombreux domaines scientifiques qu’il touche. Il y a la mécanique de précision et l’électricité, le magnétisme et l’instrumentation médicale. Il va également être lié à de nombreuses découvertes, comme la radioactivité par Marie Curie. En effet, dans les laboratoires de Marie Curie ont été retrouvés trois instruments utilisés lors de ses expériences : une chambre à ionisation, une balance à quartz piézoélectrique et un électromètre à quadrants, qui ont tous été construits par l’entreprise de Charles Beaudouin. De plus, des facturations au « laboratoire de Mme Curie » figurent dans les archives de l’année 1908.

Notice d'utilisation des appareils Beaudouin lors de l'exposition à la Foire de Shanghai (1966)

L’entreprise Beaudouin a connu son apogée entre 1950 et 1960. La forte demande en instrumentation est due à la notoriété que l’entreprise a su bâtir, ainsi qu’à la recherche dans des laboratoires qui nécessite sans cesse de nouveaux instruments. Cependant, la décennie suivante est marquée par une baisse des chiffres d’affaires. Les demandes deviennent très irrégulières et l’entreprise se retrouve souvent en déficit, car l’innovation stagne depuis plusieurs années. C’est le 20 septembre 1970 qu’Alcatel, un concurrent des établissements Beaudouin, rachètera l’entreprise pour en faire une de ses filiales. Jusqu’à cette date, l’entreprise Beaudouin avait toujours été dirigée par un Beaudouin, faisant de la Maison Beaudouin une entreprise familiale.

Ce billet fait partie du dossier "Le Mystère de l'électromètre à quadrant"