Diaporama

Réponse de l'assurance suite à la demande d’indemnisation de Jacques Schmitt

Publié le
28 novembre 2018
par Lisa KUPET
médiation culturelle
Fiction scientifique
Jacques SCHMITT est un agriculteur alsacien. Depuis plus de vingt-cinq ans, il a transformé l'exploitation familiale en supprimant les produits nocifs pour l'environnement jusqu'à obtenir en 2002 la consécration : le fameux "Label Bio". C'est ainsi qu'il devient l'un des premiers agriculteurs bas-rhinois et le premier de son village, Plobsheim. De cet engagement il intègre l'association des "Agriculteurs Bio d'Alsace du Nord" et en devient l'un des plus fervent défenseur. La crue du Rhin et des cours d'eaux environnants a entraîné l'inondation des terres dont Jacques est le propriétaire. Les champs ont été recouvert à plus de 70%, puisque bordant le petit ruisseau du Muehlgissen. Sa principale crainte, si ce n'est d'avoir perdu ses semences, est de perdre son "Label Bio" suite au sinistre. Jacques Schmitt a donc écrit à son assureur afin de demander des indemnités journalières dues à la perte de son activité. La réponse est dans la lettre, concise, qu'il a reçu de la banque. Le contrat ne stipulant pas la prise en compte, ni partielle ni totale, de ce type de sinistre, Jacques se voit refuser les indemnisations. [Documents fictionnels] --- Ce contenu fait partie du parcours temporel "Crue du Rhin, entre science et fiction" conçu par le Master Sciences et société de l'Université de Strasbourg.

Informations générales

Commentaires (0)