A propos

Osons les Sciences dans la Culture, les Arts et l’Histoire !

C’est l’invitation lancée par Oscahr, la nouvelle plate-forme numérique du Jardin des sciences.

Le département de médiation scientifique de l’Université de Strasbourg a mis en ligne en septembre 2017 son nouvel outil de médiation numérique « sciences et société », soutenu par les Investissements d’Avenir du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, la Région Grand Est et la Direction régionale des affaires culturelles du Grand Est.

Oscahr est un site internet collaboratif et expérimental qui se donne plusieurs ambitions :

Aborder des sujets de société qui mettent les sciences en jeu, valoriser la richesse du patrimoine universitaire local et créer des opportunités de dialogues entre citoyens et chercheurs autour des recherches menées aujourd’hui à l’Université de Strasbourg, … Le tout, en pariant sur les potentiels du numérique pour une approche collaborative en médiation scientifique et culturelle.

Consulter une notice patrimoniale, publier un billet thématique, commenter une conférence, partager un article scientifique, mettre en perspective des données brutes, suivre le carnet de bord d’une expédition, ou encore constituer un diaporama, … Voici quelques-unes des possibilités qui sont à découvrir, exploiter et s’approprier sur Oscahr.

Un large public est incité à manipuler ce matériel documentaire et à participer à son développement.

On agrège, seul ou à plusieurs, des ressources dans des dossiers et des parcours, géographiques ou temporels ; ainsi se créent des ensembles thématiques narratifs à même de renouveler le regard sur les savoirs, grâce à la diversité des acteurs participants.

En savoir plus sur la contribution

La recherche, le monde éducatif ou encore les institutions muséales et patrimoniales ont été associés à Oscahr, dès ses débuts.

Rejoints par des associations et des amateurs passionnés, ces acteurs forme une communauté en construction, sollicitée aujourd'hui pour développer des contenus sur Oscahr, et contribuer ensemble au renouveau du débat public sur les sciences. Nous vous invitons, vous aussi, à y prendre part, à vous saisir des fonctionnalités de la plate-forme en publiant des contenus, sous une forme collective ou individuelle.

En savoir plus sur les acteurs du projet et les partenaires

Pour le lancement d'Oscahr, le Jardin des sciences et ses primo-contributeurs proposent des regards croisés sur deux thématiques.

  • Les sciences de la Terre au travers de la sismologie
  • Les savoirs naturalistes, allant du 18e siècle, et des préoccupations liées à la connaissance du monde, à celles plus contemporaines de préservation de la biodiversité.

Ce n’est que le début !

Oscahr accueillera de nouvelles thématiques au gré des suggestions du public et sera en perpétuelle évolution. Le point commun des sujets abordés ? L’histoire des sciences, pour comprendre l’évolution des savoirs, et la recherche en train de se faire, pour une connexion directe avec ce que l’on découvre ici et maintenant.

La connexion directe avec la recherche en train de se faire est un des fondements du projet.

Il est proposé aux chercheurs de l’Université d’exploiter la plate-forme comme un espace où partager des contenus de divers degrés de complexité, directement avec les publics, et ce en écho à la dynamique des open sciences, engagée au sein de l’Université de Strasbourg (Univoak – Archives Ouvertes de la Connaissance, …).

Oscahr revendique une démarche expérimentale.

Oscahr se défend de toutes visées encyclopédiques exhaustives. Son enjeu ? Mobiliser des participants très différents pour générer des savoirs en commun, inédits, à partir d’approches thématiques transdisciplinaires.

Dans cette perspective, connectée aux actions culturelles du Jardin des sciences, Oscahr espère progressivement constituer une communauté d’intérêt, virtuelle tout autant que locale.

- - -

- - -