Billet

27/12/15 - Micro-météorites en Antarctique

Publié le
13 février 2018
par Baptiste Gombert
Mis à jour le
15 février 2018
Sismologie
A l'écoute du sol

Le dimanche est une journée de repos à Concordia, mais c’est aussi l’occasion d’aller visiter les travaux des autres chercheurs à la base. Je me suis donc rendu à 3km de la base regarder le travail de Marie, Lucie et Emmanuel, trois chercheurs basés à Orsay et travaillant sur les micrométéorites. Ces dernières tombent en permanence sur Terre, à raison d’une par centimètre carré et par an. Grâce à l’absence d’eau liquide à Concordia, elles sont parfaitement conservées dans la neige. Afin de ne collecter que des micrométéorites tombées sur Terre avant la construction de la base, ils vont les chercher à 8m de profondeur (l’accumulation est de l’ordre d’une dizaine de centimètres par an, ce qui veut dire qu’elles sont tombées dans les années 30).

La tranchée fait environ 8m de profondeur. Afin de garantir l’absence de pollution, il faut s’équiper d’une combinaison jaune spéciale.

IMG_5253

La neige est extraite du fond d’une large tranchée puis fondue et filtrée pour extraire les micrométéorites dont la taille est de l’ordre du micron.

(CC) BY-NC-SA