Billet

Tour d'horizon des pistes de projets

Publié le
05 avril 2018
par Juliette Ganteille
Mis à jour le
21 décembre 2018
Astronomie
Vigie-ciel dans le Grand Est

Jeudi 5 avril, 15h. C’est l’heure de la grande réunion ! Je dis grande réunion car c’est un moment important pour le déroulé de mon stage. Sont présents autour de la table : Julie, ma maître de stage, chargée de projets en médiation culturelle, Delphine, chargée de collection et de l’inventaire, Milène, responsable du planétarium, Barbara, chargée de collection en minéralogie et Jean-Yves, médiateur scientifique spécialisé en astronomie. Tous sont présents aujourd’hui pour discuter valorisation de l’astronomie sur Oscahr et réagir aux pistes de projets que je propose. Voici en effet les différentes hypothèses de projets liées à l’astronomie et aux météorites que j’ai identifiées depuis le début de mon immersion au Jardin des Sciences.

Tout d’abord, la réalisation de capsules de vidéo d’animation. Ce projet naît d’une collaboration avec l’association étudiante Gé-P-To. Dans le cadre de leur chaîne Youtube de vulgarisation “Gé-P-To compris !”, Théobald et Julien vont réaliser un film sur les météorites et le projet Vigie-Ciel. Je souhaite me joindre à eux afin de proposer au sein de la vidéo des pastilles d’animation permettant de prendre de la hauteur par rapport au discours scientifique, d’apporter un regard décalé et complémentaire afin de toucher un public plus vaste.

Ces séquences d’animation peuvent ensuite exister en dehors de la vidéo Gé-P-To, pour être utilisées au musée de minéralogie, intégrer les mallettes pédagogiques Vigie-Ciel, ou encore être diffusées sur Oscahr.

En effet, l’un des enjeux du stage est de créer des liens entre les actions de médiation réalisées par les médiateurs sur le terrain et la plateforme numérique Oscahr, qui rassemble des contenus et met en relation des acteurs très variés. Aussi, pourquoi ne pas valoriser les ressources déjà existantes au sein du Jardin des Sciences ? J’ai donc identifié plusieurs activités pouvant être mises à disposition du public et réalisées chez soi, à la manière des “do it yourself”. Ces activités pourront être proposées au sein de dossiers thématiques, et enrichies au fil du temps par d’autres contenus publiés par les membres d’Oscahr.

L’une des ressources évoquée plus haut, un flip-book représentant les orbites des planètes du système solaire m’a donnée une idée. Pourquoi de pas utiliser un principe d’animation permettant de voir plusieurs mouvements du système solaire ? Plutôt que le flip-book qui n’est pas cyclique, j’imagine utiliser le principe de disque du phénakistiscope. Ainsi, je pourrai réaliser une collection de disques à imprimer et découper chez soi, pour découvrir en animation les phases de la Lune, la rotation de la Terre, ou encore les interactions Terre / Lune / Soleil. Ce principe permettrait aussi aux enfants de dessiner leur propre animation spatiale !

[Ceci est une mise en abîme]. J’explique lors de la réunion que je publie un journal de bord sur Oscahr. Julie et moi devons prochainement rencontrer Timothé Roland, un doctorant en astrophysique en mission complémentaire auprès du Jardin des Sciences, pour voir s’il serait également intéressé pour tenir son propre carnet de bord en tant que scientifique.

J’aimerais également réaliser une série de manipulations sensorielles permettant de faire l’expérience de certaines propriétés physiques des météorites. La liste de ces propriétés / principes reste à préciser. Pour ces objets, je souhaite sortir d’une forme de réalisme, comme les modèles de plâtre du musée de minéralogie. En choisissant l’abstraction, je souhaite aborder les notions séparément les unes des autres et ainsi créer un cheminement jusqu’à une vision d’ensemble de ce qu’est une météorite. Ce choix ouvre également la porte à une réflexion autour des matériaux, des textures et des couleurs à employer.

L’enjeu de mon stage est de proposer des pistes créatives de médiation culturelle autour des météorites. Il faut donc affirmer mon positionnement de designer, et proposer des idées différentes de celles qu’auraient pu avoir les scientifiques ou les médiateurs. Aussi, je me place pour la proposition suivante dans un démarche plus plastique et humoristique. Pour sortir de l’image apocalyptique des chutes de météorites, je propose de réaliser une collection d’objets en papier représentant des objets ou bâtiments ayant véritablement été victimes d’une chute de météorite. Par exemple, une météorite est tombée en 2011 en banlieue parisienne sur le toit de la maison de… Mme Comette !

Ce dictionnaire ludique a pour but de jouer sur la double interprétation que l’on peut avoir du vocabulaire lié à l’astronomie selon que l’on soit expert ou profane. Associé à un travail d’illustration, il pourra prendre la forme d’une petite édition papier et/ou intégrer la rubrique “questions de sciences” d’Oscahr.

Différents éléments ont été identifiés en lien avec l’astronomie et la narration. Comment valoriser ces éléments ? Quels projets peuvent-ils impulser ? Ces questions n’auront peut être pas le temps d’être traitées pendant mon stage, mais la réflexion reste ouverte pour les membres du Jardin des Sciences.

Enfin, dernier sujet mais pas des moindres : il s’agit de déterminer avec les membres de l’équipe comment je peux m’inscrire dans l’éco-système Vigie-Ciel et proposer des projets pertinents dans le cadre des mallettes pédagogiques, des conférences, etc.

Voilà un tour d’horizon de toutes les pistes évoquées durant la réunion. Celles-ci ont été enrichies par diverses remarques et suggestions au fil des échanges. La réunion a été fructueuse, et le champ des possibles est très dense. La prochaine étape sera bien sur de hiérarchiser ces différentes idées, car une chose est sûre : tout ne pourra pas être réalisé d’ici fin juillet !

---

Ce billet fait partie du parcours temporel Design et sciences : récit d'une immersion

---


Nous n'avons pas été en mesure d'identifier tous les auteurs des images publiées dans cet article, si vous constatez qu'une image présente sur le site porte atteinte à votre propriété intellectuelle, vous pouvez nous contacter et nous retirerons l'image concernée.

Informations générales