Billet

Pierre Weiss : ses études

Publié le
07 janvier 2018
par Thomas Ernenwein
Mis à jour le
02 février 2018
Physique
Objets de sciences

Pierre Weiss est né le 25 mars 1865 à Mulhouse. Son père ainsi que sa mère sont francophiles et préfèrent l’envoyer faire ses études en Suisse, au Polytechnicum de Zurich, plutôt qu’à la KWU (Kaiser-Wilhelms-Universität ou l’université impériale de Strasbourg). En effet, à ce momen,t l’Alsace est sous domination allemande. Ainsi Pierre Weiss se dirige vers une formation d’ingénieur, cependant il quitte la Suisse, à sa majorité, préférant garder la nationalité française. Il pourra alors s’inscrire en classe préparatoire à l’ENS (Ecole Normale Supérieur) au lycée Saint-Louis à Paris. En 1888, il rencontre des personnes qui formeront plus tard une communauté dans laquelle se tisseront des liens professionnels mais également amicaux, voire familiaux. En effet, il rencontra des personnes comme Elie Cartan (dont le fils Henri deviendra son gendre), Emile Borel (gendre de Paul Appel) ou encore Aimé Cotton, Jean Perrin ainsi que Paul Langevin. Pierre Weiss suivra le cursus « classique » d’un normalien, c’est-à-dire qu’il obtiendra son agrégation de physique en 1893, il sera boursier des Hautes études (il s’agit d’une bourse payée par la ville de Paris) pendant deux ans, et deviendra préparateur à l’ENS entre 1894 et 1895. Il décrochera un poste de maître de conférences à Rennes en 1895, où il soutiendra sa thèse sur l’aimantation de la magnétite l’année suivante. Ainsi, son intérêt pour le magnétisme se révèlera précoce dans sa carrière et restera en ligne de fond de ses recherches. C’est en 1902 qu’il acceptera d’être détaché au Polytechnicium de Zurich où il deviendra professeur et directeur de laboratoire, la même année, il se mariera avec Jane Rancès, avec qui il aura une fille. Il décidera de rester à Zurich jusqu’en 1919. A cet époque, le magnétisme est assez peu connu, Pierre Weiss va en devenir le chef de file.

L'Ecole Polytechnique de Zurich

Source : https://assets.letemps.ch/sites/default/files/media/2016/08/15/file6r1hn...

Il se lancera dans la physique expérimentale avec pour but de créer un laboratoire bien outillé. La physique expérimentale est la physique qui s’attache à démontrer le fonctionnement de l’univers par l’expérience.  Il créera et équipera son laboratoire, formera des étudiants étrangers tels que Kunz et Cabrera et rencontrera des savants du monde entier dont Einstein, qui sera son collègue au Polytechnicium. Cette période zurichoise est très importante pour son œuvre.

Pendant la Première Guerre Mondiale, Pierre Weiss est appelé à travailler pendant deux ans à la Direction des Inventions, où il mettra au point, avec Aimé Cotton, un procédé de détection acoustique des batteries ennemies : le procédé Cotton-Weiss. Comme de nombreux savants à cette période, il met la physique au service de la guerre.

Par la suite, il continuera sa carrière à l’Université de Strasbourg et plus particulièrement à l’Institut de Physique.

Ce billet fait partie du dossier "Les pièces polaires KéZaKo ?"

 

Informations générales